Le rêve d'Alfa
Panel









Page 2



Rachel parrainé par Eléonore





Je l'appelais Toutoune.
Elle se cachait pour qu'on lui lance la balle et elle adorait l'attraper au vol.
Elle dormait sur le dos, les pattes en l'air. Lorsqu'on lui parlait, elle donnait souvent l'impression de tout comprendre
et prenait un air étonné en mettant ses oreilles " en parasol".
Elle aimait qu'on lui frotte le derrière,
à tel point qu'elle se dandinait en piétinant des pattes arrière.
Il fallait faire attention quand on prononçait le mot "quelque chose"
car elle pensait qu'on allait "lui donner quelque chose" !
Et qu'elle était gourmande !
Le soir lorsque j'allais me coucher, je lui faisais toujours quelques caresses,
et elle blotissait sa tête sous ses pattes
comme si je venais la border.
Elle était magnifique.
Elly, tu as eu je pense une vie dont beaucoup de chiens auraient rêvée.
Merci pour tout.
Tu nous manqueras toujours.





Toi ma loli, qui est partie, vers le Paradis,
rejoindre mon Mistigri, toi que nous avons choyée,
toi que nous avons aimée, toi que je ne pourrais oublier,
tu es partie dans ta 15 ième année,
tu seras à jamais dans nos coeurs.





Ma petite Olivia, ton dernier regard hantera à jamais mon esprit.
J'ai fait ce choix draconien de te faire endormir pour ne pas voir ta déchéance.
Mon bureau est vide sans toi, il ne me reste plus que ton collier avec ton odeur.
Mon coeur est encore rempli de toi et mes larmes sont pour toi.
Tant de souffrance en Espagne et si peu de bonheur près de moi, j'avais tant d'espoir...
Aujourd'hui tu reposes en paix et je suis si seule sans toi.
Je t'ai aimée ma petite Olivia, j'ai beaucoup donné de moi pour que tu vives.
Je vais devoir me reconstruire pour continuer ce combat qui est le mien.
Pour que cesse un jour le martyr des Galgos dans ce pays de misère.
Ce petit texte est pour toi ma petite Olivia, tu es à jamais dans mon coeur...
Cette photo est la dernière que j'ai prise de toi, tu me cherchais, grimpée sur la fenêtre...




Trop de souffrances, trop maltraitées, affamées,
battues, abandonnées à la fin de la saison de chasse.
Francesca, Almudéna, Delfina, Mayté ont rendu leur dernier soupir
alors que tout était prêt pour aller les chercher.
Elles n'ont pas pu attendre davantage.
Personne ne les a jamais caressées, jamais aimées,
elles n'auront connu que la brutalité des galguerros.
Qu'elles dorment en paix.
Pour nous qui nous mobilisons pour sauver les animaux maltraités,
il n'y aura pas de paix tant que les galgos continueront à être torturés

Galgos sans Frontières et Rêve d'Alfa associés pour sauver les galgos.


Image pour le lien

Francesca

Image pour le lien

Mayte

Image pour le lien

Almudena

Image pour le lien

Eloisa

Image pour le lien

Delfinia